Omer Paul Demeuldre

As de l'Aviation Française 1892 –1918:

Portrait d'Omer Paul Demeuldre

Omer Demeuldre est né à Cambrai le 8 mars 1892. Le 9 octobre 1913, il rejoint le 3ème Groupe Aéronautique d'Epinal. Mécanicien de formation, il est muté dans différentes escadrilles d'observation équipées d'appareils Maurice Farman. A la MF 63, grâce au Capitaine Collard qui détecte chez lui une farouche volonté de voler et de réelle qualités , il passe ses brevets d'observateur-mitrailleur.

Le 7 septembre 1915, il remporte sa 1ère victoire sur un Albatros au Bois des Forges près de Verdun. Mais il veut devenir pilote à part entière et décroche son brevet le 17 septembre 1916. Dans l'attente d'une affectation en escadrille de chasse, il effectue un stage de perfectionnement au Plessis-Belleville sur Sopwith Strutter. Son frère Gustave qui vient de le rejoindre est devenu son mécanicien et le suit lorsqu'il incorpore l'Escadrille des Renards, la Spa 84. Omer est désormais aux commandes du fameux Spad VII sorti des Usines Blériot. Les victoires s'enchaînent. Omer est promu sous-Lieutenant et se voit attribuer la Légion d'Honneur.

Sa dernière mission, il l'effectue le 3 mai 1918, au départ de Fouquerolles près de Beauvais. A l'approche de Montdidier, la patrouille composée de trois Spad VII croise la route d'un biplace Allemand escorté d'un chasseur. Alors qu’il avait fait de l’attaque des biplaces sa spécialité, cette fois Omer est touché. Ses camarades voient l'appareil de leur chef plonger en feu vers le sol. Son corps ne sera jamais retrouvé à cause de l'intense barrage d'artillerie qui sévissait ce jour-là. Une plaque commémorative sur le caveau de famille au cimetière de la Porte de Paris rappelle le souvenir de son sacrifice. Avec 13 victoires homologuées et 12 "probables", il est le 22ème As Français de l'Aviation dans la hiérarchie, à égalité avec Casale et Noguès.

Philippe Lafarge

Aller en haut