Le Cimetière Militaire de la Route de Solesmes

L’Aérodrome d’EPINOY du 19 février 1917 au 28 août 1918


La Jasta 12, équipée d'Albatros DIII puis DVa, est la première à s’installer sur le terrain d’Epinoy entre le 19 février et le 12 avril 1917. Son commandant est le futur As de l’aviation : Adolf von Tutschek. Il remportera 24 victoires à la Jasta 12, puis 3 autres avec la Jasta 2 (Boelke). Sa mort le 15 mars 1918 fut revendiquée par le Cambrésien Omer Demeuldre mais attribuée au sud-africain Herbert Redler.

A partir du 18 avril 1918, trois Escadrilles, les Jasta 23, 32 et 35 investissent les lieux :

- La Jasta 23 est équipée d'Albatros DII puis DVa. Elle arrive de Bapaume où elle était stationnée depuis le 27 mars. Son Commandant est l’Oberleutnant Otto Kissenberth, As de l’aviation, qui remporte le 16 mai sa 20ème et dernière victoire sur un SE5a à Tilly – Neuville avant d'être gravement blessé dans un crash le 29 mai 1918. Le 2 juin 1918, Heinrich Seywald, futur As, lui succède. Fritz Krautheim le remplace à partir du 2 juillet mais meurt au combat le 19. Henrich Seywald reprend alors son poste qu’il conservera jusqu’au 11 novembre 1918. Durant la période où il est basé à Epinoy, il remporte trois victoires : le 28 juillet sur un DH 9 à Thelus, le 30 juillet sur un RE 8 à Englebelmer et le 27 août, jour où Jasta 23 se replie sur Lieu Saint-Amand, sur un RE 8 à Mercatel. Le Lieutenant Seywald portera ensuite son score définitif à 6 victoires les 15 et 16 septembre 1918 dans les environs de Marquette et Cantin.

- La Jasta 32 est équipée d'Albatros DVa depuis septembre 1917. A son arrivée en provenance de Favreuil, elle a Johann Czermak pour commandantet et ce, jusqu'au 23 juillet 1918. Son successeur à la tête de la Jasta 32 sera le Lieutenant Emil Koch, futur As de l’aviation.

- La Jasta 35 est équipée d’Albatros DVa puis de Fokkers DR1. Elle vient également de Favreuil près de Bapaume et a d'abord pour commandant et ce, jusqu'au 21 avril : Franz Diemer, lequel vient de succéder à Ludwig Hanstein, 16 victoires, mort au combat le 21 mars et inhumé à CAMBRAI. Otto Fuchs prend les fonctions du 21 avril au 7 juillet avant de céder sa place à un autre futur As en la personne de Rudolf Stark qui totalisera 11 victoires.

Fait marquant : le jeudi 1er août 1918, les forces Britanniques de la Royale Air Force ont projeté de bombarder l’aérodrome d’Epinoy. Cette mission est confiée au 13ème Wing avec : les Sopwith Camel du 3e Squadron, les SE 5A du 56e et du 60e Squadron et les Bristol F2B du 11e Squadron. L’attaque a lieu à 13 heures, à l’heure du déjeuner. La surprise est totale. Rudolf Stark, le commandant de la Jasta 35, dans son autobiographie " Wings of War ", raconte le déroulement de cette attaque surprise. Il trouve les Anglais particulièrement arrogants puisqu'ils cisaillent littéralement à force de mitraillage la pancarte à l'entrée de l'aérodrome. Le bombardement de l'aérodrome d'Epinoy est un succès. Le dépôt d’essence et des hangars brûlent, de nombreux appareils allemands sont détruits.

Le 8 août, la Jasta 32 quitte Epinoy pour Villers au Tertre. Le 27 août 1918, la Jasta 23 se replie sur Lieu Saint-Amand. Le lendemain, la Jasta 35 en fait de même. C’en est fini de l’occupation Allemande d’Epinoy. Ces derniers ne reviendront qu’en 1940.

Philippe LAFARGE

Aller en haut